Avec Jean-Claude DULIEU, Ecrivons une nouvelle page !

Retour à l'accueil
Annonce

De l’ambition sans hausse d’impôts

Des familles trop imposées, une ville fortement endettée, sous perfusion financière de Valenciennes Métropole, telle est la réalité fiscale de Valenciennes aujourd’hui. N’est-ce pas la Voix Du Nord qui ce lundi, indique que Valenciennes est sur le podium de tête pour la pression fiscale (médaille de bronze). Elle est classée 3ème ville au plan régional avec un impôt moyen par habitant de 645€. Elle est classée 11ème pour l’encours de la dette… {{arrêtons l’asphyxie !}}

{{Pour nous ce n’est pas une surprise}}. Depuis des années, Jean-Claude Dulieu et les élus de « Valenciennes Citoyenne » le dénoncent face au refus de la majorité de reconnaitre cette triste réalité. Nous avons toujours exprimé au moins deux gros points de désaccord avec la majorité municipale actuelle: d’abord en termes de{{ priorité des dépenses}}. Ensuite, alors que les contribuables cotisent plein pôt, la Ville ne réalise que 40% des travaux d’investissement annoncés : soit 60% de virtuel.{{ Sortons du virtuel !}} Nous améliorerons ainsi la vie quotidienne de nos concitoyens, l’aménagement des quartiers et favoriserons également la création d’emplois locaux (entreprises du BTP, artisanat, commerces).

{{Une nouvelle politique ambitieuse pour les services de proximité rendus aux habitants}}, pour la cohésion sociale et les projets municipaux, est indispensable ! Pour ce faire, au lendemain de l’élection, nous revisiterons l’ensemble des dépenses pour les ajuster à notre programme élaboré avec les Valenciennois, dont nous serons porteurs les 23 et 30 mars.

Réduire certaines dépenses tout en améliorant la qualité des services rendus, {{c’est possible !}} Cela passe par exemple par le{{ retour à des régies municipales,}} comme le font aujourd’hui de nombreuses municipalités de sensibilités diverses, ou encore comme le SIAV avec une régie mixte de l’eau. Nous engagerons cette procédure notamment pour la restauration des cantines scolaires et pour nos aînés (repas à domicile). Nous engagerons également la remunicipalisation de certains services aujourd’hui externalisés au profit de sociétés privées.

{{Une nouvelle politique ambitieuse}} à Valenciennes nécessite un maire qui ne se limite pas à la « simple gestion » des ressources issues des impôts locaux, mais qui aille chercher des moyens supplémentaires auprès des partenaires financiers au-delà du Valenciennois : Département, Région, État, Europe, investisseurs privés et autres…

Pour le développement de Valenciennes et le bien-être de ses habitants, un « maire gestionnaire » ne peut suffire.{{ Il faut un « maire visionnaire »}} sachant monter des dossiers pertinents et engager les démarches nécessaires pour obtenir leur financement. Comme le fait Jean-Claude Dulieu avec efficacité à la Vice-présidence de l’habitat et du renouvellement urbain à Valenciennes Métropole (deuxième budget).

Au plan national, nous refusons de nous résigner aux politiques d’austérité successives qui étranglent les collectivités alors qu’elles financent 75% des investissements publics (facteur de création d’emplois). Cette année Valenciennes subira encore une baisse de deux millions d’euros. {{Nous ne l’acceptons pas ! }} Demain, maire de la ville centre du Valenciennois, Jean-Claude Dulieu sera partie prenante des actions des grandes associations nationales d’élus, pour une réforme de la fiscalité qui conforte les ressources et les capacités d’agir des collectivités en faveur des habitants.

Au plan local, pour une meilleure efficacité des dépenses engagées, il est indispensable que le budget et sa mise en œuvre soient faits en direct avec les habitants. C’est pourquoi nous engagerons un débat budgétaire annuel avec les Valenciennois dans chaque quartier, et nous réunirons les associations, commerçants, entreprises. Nous réserverons un poste de conseiller délégué aux finances à l’opposition.

Jean-Claude Dulieu et les candidats de la liste {Valenciennes Citoyenne }

Les autres articles

Recevoir l'infolettre de la campagne :

RSS
Front de Gauche